05 Oct 2020
planter son framboisier

Les framboisiers demandent beaucoup d’attention et à juste titre. En effet contrairement aux arbres d’ornement, vous attendez beaucoup plus de vos petits arbres fruitiers et notamment qu’ils vous offrent de jolis et nombreux fruits. C’est pour cela qu’il demande plus d’entretien si vous voulez optimiser votre récolte de framboises.

La pousse des framboisiers en pleine terre

En choisissant de les planter en pleine terre vous vous facilitez grandement la tâche par rapport à une plantation dans une jardinière sur un balcon cependant tout le monde ne dispose pas d’un jardin et il est tout à fait possible d’appliquer la méthode ci-dessous pour planter son framboisier sur un balcon ici on parle de framboisiers mais vous pouvez appliquer cette méthode à d’autres petits arbres fruitiers comme les muriers, les groseilliers, etc …

framboisier

La saison pour planter son framboisier

Pour optimiser votre plantation et laisser au framboisiers le temps de se développer correctement je vous conseille fortement de le planter pendant la période d’automne ou d’hiver. Par contre faites bien attention dans la région dans laquelle vous vous trouvez il ne faut absolument pas planter son framboisier lors des périodes de gels (dans le sud de la France parfois il n’y a pas de gel sur le bord de la côte donc vous pouvez planter en hiver).

L’endroit pour planter son framboisier

Pour planter son framboisier de manière optimale son exposition doit être en mi-ombre. Attention de bien prendre en compte l’exposition de votre jardin tout au long de l’année. C’est-à-dire que vous devez connaitre les endroits ensoleillés durant la période automne / hiver mais aussi celle du printemps / été. En général, si vous cherchez de la mi-ombre essayer de trouver un endroit qui dispose d’un obstacle (arbre, clôture, mur, etc …) 

La plantation de votre framboisier

Tout d’abord il va falloir creuser un trou à l’aide d’outil de jardinage comme une bêche et une pelle (mais là j’espère que je ne vous apprends rien). Si le sol est trop dur cette étape peut s’avérer assez compliqué c’est pourquoi je vous recommande de ne pas hésitez sur un arrosage conséquent de votre sol, ce qui aura pour effet de ramollir la terre et donc de l’extraire plus facilement.

trou-pour-framboisier

Une grelinette peut aussi vous aider à retourner un maximum de terre en un minimum de temps. Vous allez creuser en profondeur tout en tassant bien les côtés de votre trou. Si vous disposez de compost ou du bois en décomposition vous pouvez en ajouter un peu dans le trou car cela aura pour effet de vous faire un engrais naturel. Puis vous allez arroser copieusement le trou jusqu’à ce que la terre devienne de la boue

Planter son framboisier

Vous allez commencer tout d’abord à praliner les racines de votre framboisier avec la boue et le compost dans le trou précédemment réalisé. Puis vous allez disposer dans le trou votre arbre fruitier et l’enfoncer correctement (si la tige est enfoncée pas de problème vaut mieux plus que pas assez afin que les racines se développent bien). Puis reboucher le trou.

Enfin nous allons finir par pailler le contour de votre framboisier afin d’apporter à votre sol de l’azote et du carbone. Pour cela il vous faudra du foin que vous allez disposer tout autour de l’arbre. Si vous êtes sur un balcon ou dans une jardinière vous pouvez utilisez du marc de café qui est un excellent engrais naturel.

Petite parenthèse, savez vous que l’urine est aussi un excellent engrais naturel ? En effet, l’urine dispose d’azote et de phosphore qui est idéal pour la fertilisation du sol.

Maintenir un sol fertile

Pour garder votre sol fertile, vous pouvez tout à fait récupérer des déchets de cuisine provenant des végétaux (épluchure de carotte, courgette, etc …) ou le résultat de la tonde de votre pelouse. Attention néanmoins d’avoir une tonde de pelouse bien sèche afin que celle-ci ne pourrissent pas après l’avoir déposé près de votre petit arbre fruitier. Ces déchets organiques vont nourrir votre sol et lui apporter le nécessaire afin de le rendre le plus fertile possible. Les vers de terre devraient être au rendez-vous, cependant aucun problème bien au contraire, les vers de terre permettent d’aérer votre sol et les racines de votre framboisier lorsqu’ils creusent des galeries souterraines.

L’arrosage de votre framboisier

Concernant l’arrosage de votre petit arbre fruitier, pas la peine de lui donner trop d’eau. Le sol doit rester humide mais ne surtout pas l’inonder. En été, pendant les grosses chaleurs vous pouvez l’arroser un peu plus soit environ 1 fois tous les 2 jours (sauf période de canicule ou il faudra l’arroser 1 fois par jour). Si cela peut vous paraitre peu c’est que le paillage va vous permettre de garder au frais le sol et donc de faire des économies d’arrosage, alors n’hésitez pas à faire un bon paillage. Enfin concernant l’arrosage, si vous êtes équipé d’un récupérateur d’eau il est préférable d’utiliser l’eau de pluie. L’eau du robinet contient du chlore qui pourrait rendre malade votre framboisier.

Voilà pour la plantation, et l’entretien de votre framboisier. Si toutes ses étapes sont suivies correctement, l’année prochaine vous devriez déguster de superbes framboises ! Cependant leur nombre et leur taille dépendra de votre plant car il existe de nombreux plants de framboisier dont certains qui vous offre des framboises jaunes.

recolte framboise
13 Fév 2020
poser du gazon en rouleau ou semi

Semer ou poser son gazon en rouleau

Pour commencer il me semble indispensable de préciser qu’un gazon nécessite beaucoup d’eau ainsi qu’un entretien régulier.
« Une tonte régulière et un arrosage précis sur les clés de la réussite un beau gazon »

Première étape : la préparation du terrain

(Cette phase de préparation est commune pour la pose de gazon et rouleau et le semi)

Passer la tondeuse ou la débroussailleuse afin de couper toutes les hautes herbes, faites une tonte au plus ras.
Ensuite il faudra ameublir la terre et préparer l’arrachage de mauvaises herbes en utilisant un motoculteur.
« Il n’est pas nécessaire d’enfoncer le motoculteur à fond dans la terre car la partie qui nous intéresse se situe essentiellement dans les 20 premiers centimètres »

Vous pourrez profiter de cette opération pour Amender votre terre et ainsi prévoir un les nutriments nécessaires au bon développement du gazon.

« Bien préparer sa terre c’est une clé indispensable pour réussir vos plantations quel qu’elle soit »

Une fois la terre ameublie il faudra passer la griffe afin de retirer les mottes d’herbe, les cailloux et niveler le terrain. Rebouchez les trous et supprimer les bosses, votre terrain doit être le plus plat possible.
Je referais la même opération avec un Râteau classique afin de retirer de plus petites herbes de surface ainsi que les plus petits cailloux.

Enfin je termine régulièrement utilisation d’un râteau a feuilles, toujours pour cette même opération pour avoir un sol le plus parfait possible.
Je prévois enfin une fine couche de terreau en surface pour d’apporter des nutriments nécessaires, disponibles au plus proche des futures racines. Cette opération n’est pas indispensable en fonction de ce que vous avez fait pour amender votre terre
Nous terminons par le passage d’un rouleau afin de bien aplanir le terrain.

À partir de là il vous faudra choisir si vous souhaitez un rendu immédiat avec le gazon en plaques ou être patient avec le semi

Le gazon en plaques c’est plus cher et cela permet d’avoir un rendu immédiat ! Il nécessitera plus de manutention, Il pèse environ 10 kg au mètre carré. Vous devrez le considérer comme un produit frais qui doit être posé le plus rapidement possible.

Sans quoi les plaques rétréciront et/ou le gazon risque de ne pas être récupérable.

De mon point de vue, dans la demie journée c’est l’idéal, sous deux jours si le stockage est à l’abris et au frais.

A l’Inverse le gazon en semi sera bien moins cher et nécessitera de la patience et un suivit plus rigoureux.

Pose de gazon en rouleau(plaques)

Le gazon en rouleau ressemble à de la moquette souvent vendu par mètre carré ou demi mètre carré.
Il se pose très simplement comme de la moquette ou du parquet flottant.
Vous déroulerez simplement les rouleaux à terre en prenant soin de bien les faire plaquer au sol en tapant avec la main, le pied, un râteau ou une pelle.
Il faudra les présenter en quinconces et bien-être bord à bord afin de rendre le plus discret possible les démarcation entre  plaques.
Démarcation qui devrait disparaître un ou deux mois après la pause.
Pour les bordures utilisez un couteau classique (un vieux couteau de cuisine fera l’affaire) pour découper les rouleaux.

****  attention il est indispensable d’arroser régulièrement le gazon en rouleau.
Si vous ne respectez pas Le taux d’humidité nécessaire, ils rétréciront et vous aurez des démarcation très importante allant de  deux à quatre cm ou plus.****

Vous pouvez tondre votre gazon au bout de 2/3 semaines

Semi de gazon

Parce que vous semez vous-même votre gazon, vous aurez facilement accès a différentes variétés. Le choix se fait en fonction de son exposition, de son usage Etc…

«  sur la région méditerranée, je recommande le gazon rustique qui est un mélange de gazons robustes et peu gourmand en eau en comparaison avec les gazons anglais »
Une fois votre terre préparée, vous devrez semer à la volée.
Pour cette opération il faudra tenir les graines dans une main et disperser les graines à la volée avec l’autre main de façon régulière et en ligne ce n’est pas une acte très précis, (ne comptez pas les graines au cm carré) mais il faudrait éviter les amas de graines sinon vous vous retrouvez avec de grosses mottes, denses, difficiles a tondre et inesthétique
Utiliser le râteau pour enterrer les graines environ un cm sous la terre, pas plus !
Passer à nouveau le rouleau afin d’ aplanir le sol que vous venez de travailler pour enterrer les graines et ainsi vous aurez des graines bien plaquées au sol est prêt à recevoir le premier arrosage.

Au bout d’une semaine vous verrez que le gazon a commencé à se lever, il sera donc nécessaire de repasser le rouleau pour bien plaquer les racines au sol. Vous en profiterez pour semer encore des graines sur les zones qui ont pu raviner ou les parties de terrain où les graines ont été volé par les fourmis ou les oiseaux.
Au bout de trois À quatre semaines vous pourrez envisager une première tonte plutôt haute, soit cinq cm pour les deux premières pour ensuite passer sur trois cm à terme.

En période chaude, une tonte par semaine sera nécessaire afin d’obtenir un beau gazon dense.