10 Juin 2022
culture et l’entretien de l’avocatier

Parmi les diverses variétés d’arbres fruitiers existantes, l’avocatier se distingue par ses semences exotiques appelées avocats. Ses fruits interviennent dans la préparation des salades de tout genre et s’utilisent également en guacamole tout au long de l’été. Que vous disposiez déjà d’un avocatier chez vous ou que vous envisagiez de le planter, découvrez dans cet article comment en venir efficacement à réussir la culture et l’entretien de cet arbre.

Quelles sont les origines de l’avocatier ?

Originaire de l’Amérique centrale, plus précisément du Mexique, du Guatemala, mais aussi des Antilles, l’avocatier est un arbre fruitier composé d’un feuillage vivace et vert, et qui pousse dans les régions subtropicales. Son autre nom est le Persea americana, et il fait partie de la famille des lauracées. Planté en extérieur, il peut atteindre une hauteur de 15 à 20 mètres et présente généralement ses premiers fruits entre 4 à 6 ans de culture. Les fruits qu’il offre ne mûrissent que dès lors qu’ils sont cueillis. Il existe de nombreux types d’avocatiers et il est possible d’en dénombrer jusqu’à 150 espèces différentes.

L’arbre d’avocat connaît un processus hermaphrodite de floraison, c’est-à-dire que cette dernière s’effectue en deux étapes. D’abord, lors de la première phase apparaissent des fleurs femelles, suite à laquelle les mâles prendront finalement place pour assurer la fonction de reproduction.

Comment se plantent des avocatiers ?

Certaines conditions sont importantes à observer afin de planter un avocatier. En effet, il faut comprendre que tous les sols ne conviennent pas à sa culture. Il va falloir veiller à trouver un emplacement adéquat et faire attention au climat de la région. Il sera très résistant s’il est planté au bon endroit. 

Une fois les conditions observées, planter l’arbre d’avocat ne devient qu’une simple affaire. Ainsi, il faudra que vous récupériez le noyau après consommation de l’avocat, afin de le faire germer. Dès que celui-ci commence à présenter une tige et quelques petites feuilles, l’étape suivante consistera à le placer dans un pot plus large pour ensuite le mettre dans votre jardin lorsqu’il commence à développer une taille correcte.

Une fois que vous aurez réussi à planter votre avocatier, il faudra patienter quatre ans pour profiter de ses premiers fruits. De plus, chaque année, à la suite de la floraison, c’est un nombre important d’avocats qui sont produits par cet arbre.

Dans quel endroit et à quel moment se plante un avocatier ?

L’emplacement choisi pour planter votre avocatier est déterminant. C’est pour cela qu’il ne faut pas le choisir à la légère. En effet, pour permettre à cet arbre fruitier de bien germer, il faut opter pour un endroit ensoleillé et un sol bien drainé qui ne présente pas les signes de rétention d’eau ou un niveau d’acidité très poussé.

S’il existe un meilleur moment pour la plantation de l’avocatier, c’est bien le printemps. En effet, les dernières gelées permettront à l’arbre de pouvoir se servir de l’humus présent dans le sol pour se développer et pour grandir correctement.

Comment réussir l’entretien d’un avocatier ?

L’avocatier est un arbre résistant qui ne nécessite que très peu d’entretien. Mettez un peu d’engrais à ses pieds et arrosez-le régulièrement. Si vous voulez que votre arbre pousse de manière optimale, vous devez observer une constance quant à son entretien. Les fertilisants seront alors à ne pas négliger. 

Fertiliser le sol de l’avocatier

Pour une bonne fertilisation, l’avocatier a besoin d’un apport important en azote. Son sol doit également comporter du magnésium. Par ailleurs, afin de combler un manque, il importe de lui fournir du zinc et du fer.

Tailler l’avocatier

Toujours dans l’optique d’entretenir votre arbre d’avocat, il faut le tailler continuellement. C’est un effort d’entretien qu’il ne faut surtout pas négliger. Retirer le bois mort et les gourmands est l’une des actions qu’il faut adopter si vous possédez cet arbre dans votre jardin.

Garder votre avocatier en bonne santé

Bien que l’avocatier soit un arbre fruitier très résistant, il n’est cependant pas exempt de certaines maladies. Ainsi, le phytophthora cinnamome est un mal qui se développe dans l’humidité et dans des conditions de température assez élevée. Pour lutter contre le développement de ce dangereux champignon, un traitement au Phosethyl d’aluminium est important. 

En outre, l’araignée rouge est un parasite qui gangrène l’avocatier et qui se nourrit des cellules présentes dans les feuilles. Pour contrer leur propagation, il faut tout simplement vaporiser les feuilles avec de l’eau. Sachez en effet que les insectes n’aiment pas l’humidité.

En somme, l’avocat, pour bien se développer, a besoin de chaleur, de lumière et d’hygrométrie. C’est pour cette raison que sa culture se fait dans les milieux subtropicaux et au printemps.

05 Mai 2022
chenille processionnaire

Les processionnaires du pin, plus connues sous le nom de “chenilles processionnaires”, sont des chenilles nocives qui se déplacent en file indienne. 

On les retrouve dans les arbres de la famille des pinacées : les pins, sapins, cèdres…

Nous pouvons reconnaitre les chenilles processionnaires facilement : elles se déplacent à la queue leu leu, sont de couleur marron, avec des taches orange, et surtout recouvertes de “poils”.

Ces chenilles se nourrissent des aiguilles des pins, ce qui va décroitre le système immunitaire des arbres et freiner leur croissance.

Les chenilles processionnaires sont également nocives pour les êtres humains et surtout les animaux.

En effet chez l’homme, nous avons pu constater que les poils urticants des chenilles processionnaires peuvent engendrer les démangeaisons, éruptions cutanées et dans les cas les plus grave, des œdèmes, altération de la vision.

Pour nos amis les animaux, et plus précisément les chiens qui auraient tendance à vouloir jouer avec les insectes, le contact avec les chenilles processionnaires peut provoquer des inflammations, des brûlures importantes, pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique et la nécrose de la langue…

Nous allons dans cet article détailler le fonctionnement des chenilles processionnaires et comment les combattre. 

L’origine des chenilles processionnaires

Comme toutes les chenilles, les chenilles processionnaires sont au départ des papillons, qui éclosent durant l’été, pondent leurs œufs sur les aiguilles des différentes espèces de pin.

L’éclosion à lieu dans des nids (préalablement tissés par les papillons), 5 à 6 semaines après la ponte des œufs, ce qui donne naissance à des larves (chenilles).

Les chenilles processionnaires resteront dans leur cocon jusqu’à l’arrivée du printemps, ou plus tôt, si les premières “chaleurs” apparaissent.

nid chenille processionnaire

A ce moment-là, toutes les chenilles d’un même cocon sortiront en file indienne, et descendront le long du tronc de l’arbre, afin regagner la terre ferme.

Les chenilles processionnaires vont s’enfouir dans le sol, jusqu’ à 20cm de profondeur.

Pendant quelques mois, les chenilles vont effectuer leur nymphose, elles vont donc se transformer en papillon, et en plein été (juillet/ août), les papillons femelles vont pondre entre 100 et 300 œufs sur un même arbre.

A la fin de l’été, les larves éclosent, les chenilles commencent à se nourrir d’aiguilles de pin et tissent des nids de soie dans lesquels elles restent cachées pour y passer l’hiver.

Dès leur éclosion, les chenilles se déplacent toujours en “procession”, c’est à dire, en file indienne.

Comment combattre chenilles processionnaires

Afin de combattre les chenilles processionnaires et de limiter leur propagation, il faut les éradiquer.

Dès lors que vous apercevez un cocon sur un arbre, muni d’un échenilloir (outil servant à couper la pointe de la branche sur laquelle les chenilles se sont installées), il vous faut couper la branche.

Vient ensuite l’inhumation des chenilles, seule technique qui réduit à néant le fonctionnement des chenilles processionnaires.

Chez D&S paysagiste, nous sommes soucieux de la santé de vos arbres et de l’environnement, c’est pourquoi nous vous proposons un service d’installation de piège contre les chenilles processionnaires, aussi appelé “écopiège” .

Le principe est de fixer le piège, constitué d’une gouttière reliée à un sac sur le tronc de l’arbre, afin d’intercepter les chenilles lorsqu’elles en descendent.

Une fois toutes les chenilles descendues, leur suppression doit se faire par incinération.

Cette technique est inoffensive pour les arbres.

20 Mar 2022
tomate

La tomate est une plante potagère assez facile à faire germer. Contrairement à ce que plusieurs personnes pourraient croire, il est bien possible d’en faire le semis chez soi, dans son appartement. Il vous suffit de respecter la bonne astuce pour faire votre semis urbain et en profiter comme il se doit. Mieux, les avantages que vous pourrez en tirer sont multiples.

Vous vous préparez à affronter le printemps

semi tomate

Pour tirer profit de votre semis de graine de tomates, il est important de bien choisir les plans à mettre en terre. Vous trouverez en ligne, sur le site https://www.graines-de-style.fr, plusieurs offres pour faire un choix efficient de votre jeune plant.

Outre le choix de la pousse, vous devriez tenir compte de certains détails importants. Ces derniers seront garants de leur bonne croissance. Entre autres, il faudra garder le plant semé à une bonne température tout au long de sa croissance. En cela, il faudra soumettre votre plant de tomate à un ensoleillement correct sans pour autant exagérer. Il faut également veiller à leur donner une certaine attention au quotidien, surtout lorsque ces plantes sont encore très jeunes. Ce n’est qu’après quelques semaines de croissance que vous pourrez les mettre dans des pots apprêtés pour la circonstance.

Vous pourrez faire une préparation de ces plants et les accompagner tout au long de leur croissance afin de mieux accueillir le printemps. En effet, la préparation de petits godets, des graines et des étiquettes donne un certain entrain pour la nouvelle saison. Mieux, lorsque les pousses commencent à germer, on en tire généralement une grande satisfaction.

Vous faites des économies grâce au semis de graine de tomates

economie faire pousser ses tomates

Faire le semis de vos plants de tomate vous permet de faire des économies considérables sur votre budget. En effet, il vous suffit de considérer le prix d’un sachet de graines et de le comparer à celui d’une plante dans le commerce. Vous verrez que le coût à l’unité est beaucoup plus abordable. C’est un avantage coût à ne pas négliger.

D’un autre côté, il faut dire que les pots (contenants) que vous utiliserez pour le semis sont généralement réutilisables. Vous pourrez donc vous en servir sur plusieurs années. Vous pouvez aussi choisir des graines reproductibles pour la semence. Cela offre également un autre avantage coût intéressant. En vous servant de cela, vous pourrez égrainer vos récoltes et son utilisation peut aussi se faire sur plusieurs années.

Pour fertiliser votre semis, vous n’avez pas non plus besoin de terreau spécial. Vous pourrez choisir un terreau universel bio fait de fibre de coco. Vous en tirerez un réel avantage sans pour autant investir de façon exagérée.

Il faut dire que le coût du semis de graine de tomates est généralement élevé la première année. Pour les années suivantes, l’investissement s’échelonne dans le temps et cela vous amoindrit les charges de votre jardin. En gros, en plus de faire des économies, vous gagnez en indépendance.

Vous aurez une grainothèque développée

belle tomate apres semi

Il n’y a pas de doute que la plante fait partie des plantes les plus faciles à égrainer. Par exemple, une tomate cerise peut contenir jusqu’à 30 graines et plus. Vous aurez donc l’abondance dans vos récoltes à partir de la deuxième année de semence. Il faut également dire que vous aurez une bonne résilience par rapport à votre grainothèque, celle-ci commence dès que vous faites vos récoltes vous-mêmes.

Avec les graines de tomate que vous aurez récoltées, vous pourrez faire un partage et même les échanger autour de vous. Mieux, vous avez la possibilité de fabriquer des bombes de graines. Il faudra toutefois en apprendre davantage sur les astuces et techniques requises pour la préparation d’une telle bombe.

Faire des semis de tomate vous-même vous permet aussi d’être impliqué activement dans le processus de croissance de la plante. Par exemple, il est recommandé de planter des pieds de tomates quelques jours avant les saints de glace. Si les limaces doivent attaquer vos plantes, il serait à votre avantage de produire de la laitue en plus grande quantité. Cela peut aussi être valable pour la tomate. Avoir un surplus de plantes est une option sécurisante. Vous pourrez par exemple être confronté à un orage de grêle. Même si certaines plantes devraient être détruites, vous pourrez toutefois en tirer quelques-unes.

En conclusion, choisir de faire le semis de tomate est une option avantageuse à plus d’un titre. Déjà, la plante est facile à égrainer et la technique vous permet de faire des économies intéressantes sur la durée. Il faut cependant prendre certaines dispositions pour profiter pleinement des avantages de ce type de semis. Cela commence par le choix de la pousse à mettre en terre.

22 Fév 2022
faire un bon jardin

Le jardin est un élément qui apporte forcément plus de vie dans n’importe quelle concession. À cet effet, il est plus que courant de voir la plupart des maisons s’équiper d’un beau jardin. Cependant, il n’est pas du tout aisé de faire un jardin et la tâche est encore plus compliquée quand il s’agit de l’entretien. Découvrez ici des conseils pratiques à mettre en œuvre pour obtenir un jardin à la hauteur de vos attentes.

Bien préparer la terre ou le sol à utiliser

L’élément le plus important à considérer pour l’obtention d’un bon jardin est une bonne préparation de la terre dans laquelle grandiront les plantes. Cette étape est cruciale en ce sens qu’il faut impérativement que la terre soit adaptée afin que vos plantes s’y épanouissent pleinement. Vous pouvez trouver plus de conseils en la matière sur le site https://www.negoplantes.com/.

Pour y arriver, il est conseillé de prendre son temps pour bien choisir une terre riche en sels minéraux. De plus, cette dernière doit posséder tous les atouts nécessaires à l’obtention de beaux plants. Cela permettra à vos plantes de bien se nourrir afin d’avoir une croissance rapide.

Pour un résultat plus complet, il est recommandé de faire un mélange. À cet effet, il est généralement conseillé de mélanger la terre avec du compost. Le compost est en effet une sorte d’engrais naturel dont l’utilisation offre deux principaux avantages. D’abord, cela permet de recycler vos déchets domestiques, car le compost est fait à base de ces déchets. Ensuite, cela permet de nourrir convenablement les plantes en leur assurant une croissance plus rapide. En effet, ce composant est constitué majoritairement des oligo-éléments bénéfiques à la croissance de vos plantes.

Enfin, pour assurer l’optimisation régulière de votre terre, vous pouvez faire un rajout d’engrais de façon mensuelle ou par quinzaine. Cependant, l’utilisation des engrais chimiques est vivement déconseillée ici. Vous devez donc plus pencher pour les engrais naturels.

Bien choisir les plants qui peupleront votre jardin

Une fois que vous vous êtes assuré d’avoir une bonne terre, vous devez maintenant vous concentrer sur le choix des plants à utiliser. Ceci occupe aussi une place prépondérante dans la réussite de votre jardin. Dans certains cas, il est même conseillé de faire le choix des plants avant de préparer la terre. Ceci arrive dans le cas où vous choisissez des plants qui ont des besoins nutritionnels particuliers.

Le premier critère à prendre en compte pour bien choisir ses plants est la lumière naturelle de votre jardin. Ceci en raison du fait que les plants vivent par le mécanisme de la photosynthèse. La lumière occupe donc une place primordiale dans la vie des êtres végétaux que sont les plants. Si votre choix est fait en fonction de ce critère, vous aurez probablement déjà réussi à 50 % votre jardin.

Après, il faut tenir compte des objectifs que vous visez en faisant ce jardin. Si votre objectif est d’avoir des légumes frais à disposition, vous devez choisir des plants offrant des fruits et légumes. Dans ce cas, votre jardin se penchera beaucoup plus pour devenir un potager. Dans le cas où vous voudrez plutôt un jardin fleuri. Votre choix devra être orienté vers une grande diversité de plants riches en couleurs et en parfums.

Effectuer la mise en pot et bien entretenir votre jardin

choisir ses plants


Une fois les plants choisis, vous devez maintenant faire la mise en pot de ces derniers et surtout veiller à l’entretien de votre jardin.

La mise en pot

Vous vous devez de porter une attention particulière au choix de vos pots. Toutefois cela peut varier en fonction des espèces végétales. À titre d’exemple, vous devez choisir un pot d’au moins 12 pouces pour les espèces végétales qui ont une croissance rapide. S’il s’agit plutôt des plantes légumineuses comme les courgettes, la tomate et autres, vous devez choisir plutôt des pots d’une profondeur plus élevée. En général un pot de 18 à 20 pouces pourrait faire l’affaire. Néanmoins, ne vous fiez pas seulement à cette seule indication. Vous pouvez vous rapprocher le plus souvent possible des professionnels du domaine afin de connaître le pot idéal pour chaque espèce que vous projetez cultiver.

L’entretien du jardin

Il s’agit sans doute de la phase la plus négligée dans le processus de création d’un jardin. En effet, la plupart des personnes pensent qu’il suffit d’arroser pour avoir de bons résultats et ils le font d’une manière peu orthodoxe.

En effet, un arrosage efficace doit se faire le matin ; ceci en raison de la fraîcheur matinale. Ainsi, les plantes pourront profiter pleinement de l’eau qui leur est offerte en amoindrissant les risques d’évaporation. Par rapport à l’eau à utiliser pour l’arrosage, il est généralement conseillé d’opter pour l’eau de pluie. En période non pluvieuse, vous pouvez opter pour une eau à température basse. Parlant de la fréquence, il est conseillé de ne pas dépasser 2 arrosages par semaine à moins que la plante l’exige particulièrement.

03 Fév 2022
reussir un amenagement de jardin

Aménager son jardin reste un projet de taille qui nécessite une certaine connaissance des règles de paysagisme et un savoir-faire en jardinage. Il s’avère par exemple important de disposer de solides compétences en matière d’horticulture et de jardinage. Car, pour l’aménagement, vous devez harmoniser votre décoration extérieure avec le style architectural de votre maison. Le paysagiste, en tant que professionnel du domaine, maitrise toutes les problématiques inhérentes à l’aménagement d’un espace extérieur. Il saura donc apporter des solutions appropriées. Découvrez dans cet article 5 bonnes raisons de recourir à ce spécialiste du jardin.

Éviter les erreurs de profane

Réaliser l’aménagement de votre jardin vous-même peut paraitre très simple et économique. Cela ne demeure pas totalement faux. Toutefois, cette approche ne reste pas sans risque. En effet, sans l’accompagnement d’un jardinier paysagiste, vous pourriez commettre certaines erreurs pendant votre projet. Le recours à ce professionnel permet d’éviter ces erreurs de profane et de bénéficier d’un service sur-mesure durant la réalisation des travaux. Vous trouverez ces spécialistes du jardin dans toutes les régions et vous pourrez même comparer les prix de divers prestataires en allant sur https://www.amenagement-jardin.net. Cependant si vous êtes dans la région du Vaucluse vous pouvez nous contacter directement via notre formulaire de contact : Contactez DS-PAYSAGISTE

Par son expérience, le jardinier paysagiste peut également anticiper les imprévus et employer les moyens adéquats pour en venir à bout. Aussi, peut-il vous aider à prendre des décisions techniques comme le choix des plantes, la disposition des allées, la définition de la période idéale à la création du jardin, etc. Son accompagnement vous permettra tout simplement d’optimiser votre espace extérieur.

amenagement jardin

Gagner du temps et éviter les dépenses inutiles

L’aménagement d’un jardin demeure une activité très laborieuse. Cela demande en réalité la préparation du sol, l’installation des plants, l’entretien régulier des jeunes pousses et autres. Il s’agit de tâches chronophages qui peuvent vous empêcher d’effectuer d’autres choses si vous devez les réaliser vous-même. Solliciter les services d’un jardinier paysagiste reste plus astucieux et vous permet de gagner un temps considérable dans l’exécution des travaux.

Par ailleurs, l’artisan expérimenté vous aide à ne pas effectuer des dépenses inutiles. Les mauvaises décisions prises dans le cadre de la réalisation d’un projet d’aménagement extérieur peuvent engendrer de grosses dépenses. À titre illustratif, une mauvaise connaissance du sol peut vous pousser à acheter un gazon inadéquat. Ceci constitue sans aucun doute une perte parce que vous n’obtiendrez pas le résultat espéré. Recourir à un jardinier paysagiste vous permet donc d’utiliser votre budget à bon escient.

espace vert exterieur

Bénéficier des conseils d’un professionnel en aménagement extérieur

En tant que spécialiste en aménagement extérieur, le jardinier paysagiste demeure un excellent conseiller. Il ne se plie pas systématiquement aux demandes des clients, qui peuvent s’avérer parfois impossibles à mettre en œuvre. Ce professionnel donne des idées pratiques à ceux-ci pour leur permettre de mettre en place des projets techniquement réalisables et qui répondent à leurs besoins. Un paysagiste peut vous conseiller sur les points suivants :

  • L’emplacement et les dimensions de votre espace vert ;
  • L’emplacement des espaces à vivre au sein du futur jardin ;
  • Les espèces ou variétés de fleurs que vous pouvez installer ;
  • Le style à adopter pour harmoniser la décoration extérieure et la décoration intérieure ;
  • Le lieu d’implantation de votre piscine, etc.

Pour réaliser votre étude de jardin, vous pouvez également demander des conseils à cet artisan professionnel. Il reste la référence dans le domaine.

pose de gazon jardin

Disposer d’un espace extérieur fonctionnel

Réussir l’aménagement de son jardin demande que l’on harmonise sa décoration extérieure avec le style architectural de sa maison. La piscine, l’espace vert et les allées doivent être installés de façon à bien s’intégrer dans le paysage. Comme vous pouvez vous en douter, trouver cet équilibre lorsque vous réalisez vous-même vos travaux d’aménagement ne semble pas évident. En contactant un paysagiste, vous pouvez vous assurer de disposer d’un jardin fonctionnel.

Cet artisan expérimenté va en effet, tenir compte de tous les détails de votre logement pour créer l’ambiance souhaitée dans votre espace extérieur. Si vous le voulez, il peut même vous aider à valoriser votre intérieur avec de la verdure. D’un autre côté, maitrisant parfaitement les différents styles d’aménagement, le jardinier paysagiste peut vous proposer des idées tendance dans le secteur.

Respecter les réglementations en matière d’urbanisme

jardin potager

Comme pour les travaux de construction, l’aménagement paysager demeure soumis à de nombreuses réglementations. Imposées pour la plupart par les plans locaux d’urbanismes (PLU), celles-ci concernent essentiellement : les piscines, les clôtures, les espèces végétales permises et la superficie que couvre le jardin aménagé. Pour certains travaux d’aménagement, obtenir une autorisation de la mairie s’avère indispensable.

Le professionnel paysager connait toutes ces normes et saura agir en conséquence. Retenez que le non-respect des règles en question vous expose à des sanctions qui peuvent aller d’une simple amende à une démolition. Voilà encore l’une des raisons pour lesquelles le recours à un jardinier paysagiste reste bénéfique. En bref, ce spécialiste demeure un interlocuteur privilégié pour tous vos projets d’aménagement de jardin.

04 Jan 2022

Le gazon synthétique est rapide et facile à installer. Il présente de nombreux avantages, tels que la durabilité, le faible entretien et l’absence d’arrosage.

L’article suivant vous fournira les informations dont vous avez besoin sur les pelouses synthétiques pour prendre une décision éclairée sur le type de cour ou de toit-terrasse qui conviendrait le mieux à vos besoins. Certaines personnes préfèrent les jardins à l’aspect naturel, tandis que d’autres veulent une sensation plus moderne avec des surfaces synthétiques, qui sont fabriquées à partir de fibres artificielles au lieu d’herbes ou de plantes. Le choix vous appartient !

Gazon synthétique ou gazon naturel : pour quel terrain ?

Le gazon naturel convient mieux à une surface riche en eau souterraine. Le gazon synthétique est plus résistant aux dommages causés par le sol et l’eau. Contrairement au gazon naturel, le gazon synthétique ne nécessite ni irrigation ni tonte. Vous pouvez installer du gazon synthétique sur presque toutes les surfaces (terrains sportifs, aires de jeux), même sur du gravier. Si vous avez une pelouse synthétique, l’entretien sera facile et rentable.

Le gazon artificiel pour quels usages ?

Le gazon artificiel est un matériau synthétique conçu pour ressembler au gazon naturel. Il est le plus souvent utilisé dans les stades de sport, ainsi que dans les aménagements paysagers commerciaux et résidentiels. Voici quelques-uns des avantages du gazon artificiel :

  • Peu ou pas d’entretien nécessaire.
  • Pas besoin d’arrosage ni de tonte.
  • Peut être utilisé dans les zones qui reçoivent peu de lumière du soleil.
  • Non toxique et sans danger pour les enfants et les animaux domestiques.

Quelles tailles de brins pour un gazon synthétique ?

Il y a quelques éléments que vous devez prendre en compte lorsque vous recherchez un gazon synthétique. L’un des facteurs les plus importants est la taille des brins. Vous souhaitez trouver un gazon synthétique avec de petits brins, car ils auront l’air plus naturels et seront moins susceptibles de provoquer des irritations de la peau.

Pourquoi opter pour la pelouse artificielle ?

De nombreux propriétaires préfèrent le gazon synthétique parce qu’il réduit la nécessité de tondre et d’arroser. Le gazon artificiel peut également être une excellente option si vous avez une pelouse en pente, où le gazon synthétique sera plat et restera mieux en place, ou si votre jardin ne retient pas bien l’humidité.

Comment choisir un gazon synthétique ?

Le choix d’un gazon synthétique pour votre aménagement paysager est un excellent moyen de contrôler l’aspect de votre cour. Le gazon artificiel s’est beaucoup amélioré au fil des ans, et il existe de nombreuses options. Vous pouvez personnaliser les motifs, les textures et les couleurs du gazon synthétique pour obtenir l’aspect parfait pour votre espace.

Voici les questions à se poser pour choisir votre gazon synthétique :

  • Quel est le budget ?
  • Quel est l’environnement autour de la pelouse synthétique ?
  • Comment ce gazon synthétique sera-t-il utilisé ?

Quels sont les inconvénients du gazon artificiel ?

Les inconvénients du gazon artificiel sont qu’il peut présenter un risque d’incendie, qu’il peut être chaud au toucher et qu’il peut constituer un terrain propice à la prolifération des bactéries. De plus, une pelouse synthétique n’absorbe pas l’eau et est souvent glissante lorsqu’elle est mouillée. Il n’y a pas non plus d’endroit où les insectes peuvent aller ou les oiseaux qui pourraient l’utiliser pour se nourrir ou faire leur nid.

Comment entretenir un gazon artificiel ?

Il n’est pas très difficile d’entretenir un gazon synthétique ! La première chose que vous devrez faire est de passer l’aspirateur pour enlever tous les débris qui ont pu s’accumuler. Une fois que le gazon synthétique est propre. Vous pouvez également rendre votre gazon synthétique plus luxuriant en le recouvrant de sable pour gazon synthétique.

Pourquoi opter pour le gazon naturel ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez choisir le gazon naturel plutôt que le gazon synthétique. Le gazon naturel est également plus esthétique que le gazon synthétique. Le gazon synthétique a souvent l’air faux et inauthentique, alors que le gazon naturel aura toujours l’air d’un gazon naturel. De plus, le gazon naturel est doux et agréable à marcher, alors que le gazon synthétique est dur et peut être dangereux pour les enfants qui jouent dessus.

Comment choisir un gazon naturel ?

Lorsqu’il s’agit de choisir un gazon naturel, vous devez tenir compte de plusieurs éléments : le climat, le type de sol et l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Dans les climats où il pleut peu, il est préférable de choisir un gazon résistant à la sécheresse. Si vous avez beaucoup d’enfants ou d’animaux domestiques, vous devrez choisir un gazon résistant et durable. Et si vous souhaitez utiliser votre pelouse pour d’autres activités que le simple repos, vous devrez choisir un gazon adapté à ces activités.

Quels sont les différents types de gazon naturel ?

Il existe différents types de gazon naturel. Parmi les plus courants, citons le gazon en plaques, le pâturin, le gazon des bermudes, le gazon de buffle et la fétuque.

17 Juil 2021
cloture de jardin

Les clôtures de jardin n’ont pas seulement une protection, mais aussi une décoration. Elles peuvent compléter harmonieusement le design du jardin, en apportant de nouvelles notes originales.

Clôtures pour le jardin : nécessité ou luxe ?

Les clôtures de jardin dotées de décorations sont aujourd’hui très nombreuses. Elles diffèrent par leur hauteur, leur conception, leur matériau. C’est pourquoi vous ne devez pas vous précipiter et acheter les premières clôtures disponibles pour votre jardin. Si vous faites suffisamment d’efforts dans la recherche, vous pouvez choisir une clôture qui convient parfaitement au style général. Dans ce cas, il plaira à l’œil, apportera paix et tranquillité, tout en complétant l’aménagement paysager.

Principales fonctions des clôtures de jardin

Les clôtures, comme leur nom l’indique, sont avant tout pour délimiter et protéger un terrain. Elles sont souvent installées autours des maisons pour éviter les cambriolages. Une autre caractéristique utile des clôtures est la protection des plantations contre les rongeurs, les animaux et le piétinement.

Clôture de jardin forgée

La clôture artificielle forgée est une protection fiable. Cependant, il est presque impossible de trouver deux clôtures identiques. Tous, d’une manière ou d’une autre, diffèrent les unes des autres.

Outre le motif ajouré et la variété des solutions de conception, les clôtures en fer forgé se caractérisent par un niveau élevé de durabilité. Plus la clôture est “épaisse”, plus elle est fiable. Un inconvénient important de cette option peut être le coût élevé de la construction.

cloture de jardin

Clôtures en fonte pour le jardin

Contrairement aux fers forgés, qui s’harmonisent facilement avec des maisons de styles différents, les structures en fonte ne sont pas appropriées partout. L’endroit idéal pour eux est une grande parcelle de jardin, au centre de laquelle se dresse un grand manoir ou un chalet, qui se distingue par sa monumentalité et son opulence. En même temps, plus la distance entre la clôture et la maison est faible, plus l’ensemble de la composition aura l’air encombrant.

Les clôtures en fonte sont souvent utilisées pour les parterres de fleurs et pour séparer les zones du jardin sur une petite hauteur. Le nombre d’éléments décoratifs sur ces derniers doit être minimal.

Clôture de jardin en tôle profilée

Les clôtures classiques avec l’utilisation de tôles profilées ne sont pas très présentables. Cependant, en faisant preuve d’imagination, il est possible de créer une clôture décorative qui satisfera même les goûts les plus raffinés. La solution la plus courante consiste à combiner le métal avec d’autres matériaux.

Pour améliorer l’esthétisme des clôtures en tôle profilée, de nombreux fabricants ont commencé à produire des structures peintes. Selon vos préférences, vous pouvez créer une clôture métallique qui ressemble à une pierre, un bois ou une brique. En contactant un atelier d’art, il est possible de commander une peinture spéciale. Dans ce cas, n’importe quel motif apparaîtra sur la clôture : un paysage, l’image d’un animal ou d’un oiseau, des personnages de dessins animés ou des motifs géométriques simples et des ornements.

Clôture métallique en grillage

La clôture, créée à partir de la clôture en filet, se caractérise par la simplicité de son installation, son coût abordable et sa praticité. Pour qu’il ait un aspect original et remplisse une fonction décorative, vous pouvez recourir à plusieurs astuces.

Utilisation d’une grille colorée. Vous pouvez acheter une version toute faite ou peindre la clôture à la main, en choisissant la nuance appropriée.

Décorer avec des plantes vivantes. Pour ce faire, il suffit de planter des plantes grimpantes le long de la clôture et, au fur et à mesure de leur croissance, d’entrelacer soigneusement les branches dans les cellules.

Acquisition de filets avec motifs. Les spécialistes danois ont été les premiers à proposer cette solution. Ils ont développé une technologie de tissage de fils, qui permet de former des images décoratives de différentes tailles et formes.

Broderie. Une autre façon de décorer la clôture est de la présenter comme une toile et de créer un motif favori à l’aide de fils multicolores.

Clôture décorative en briques

L’utilisation généralisée de la brique est due à sa grande résistance et à sa fiabilité. Il ne nécessite pas de soins particuliers, résiste aux précipitations atmosphériques et aux variations de température.

Les clôtures classiques avec son utilisation sont créées à partir de briques de silicate ou de céramique, de blocs hyperpressés, de clinker. Ces dernières années, les matériaux colorés de couleur verte, jaune et même noire gagnent en popularité.

Clôtures artificielles en pierre ou en béton

Les clôtures en pierre et en béton présentent des caractéristiques de performance similaires à celles de leurs homologues en brique. En même temps, les structures en pierre naturelle ou artificielle ont une structure et un aspect plus originaux. Cela est dû au fait que tous les éléments, bien que correspondant au même motif, ont néanmoins des formes et des dimensions différentes.

Pour ceux qui préfèrent les matériaux naturels, il est recommandé de prêter attention aux clôtures décoratives faites de blocs polis, de gros galets colorés, de pierres taillées ou cassées.

20 Mai 2021
orchidée

Les orchidées étaient autrefois considérées comme une plante peu commune. Elles sont désormais devenues un élément décoratif important dans nos intérieurs. La floraison des orchidées peut durer plusieurs semaines, le Phalaenopsis étant l’une des plus longues. Il existe une large gamme de plantes aux couleurs vives et même parfumées.

Comment gérer l’éclairage ?

Votre orchidée, comme toute autre plante vivante, a besoin de lumière pour survivre ; c’est sa seule source d’énergie. Placez-la dans un endroit bien éclairé pendant la journée, avec quelques heures de soleil, de préférence le matin.

Quelle est la température idéale ?

Ne vous préoccupez pas de la température. Celle de votre maison est idéale. Si une humidité atmosphérique élevée est bénéfique, évitez les pulvérisations, qui provoquent des taches sur les feuilles et peuvent entraîner la pourriture. L’utilisation d’un humidificateur dans la même pièce pendant les mois d’hiver suffirait à fournir l’humidité nécessaire.

Comment effectuer l’arrosage ?

Vous devez donner à vos orchidées un traitement quotidien si vous voulez qu’elles restent belles longtemps. Une fois par semaine, arrosez votre plante avec de l’eau à température ambiante. Cette loi doit être strictement respectée afin d’éviter tout choc thermique. Les soucoupes et les pots de plantes sont à éviter. Il est vrai qu’une fois l’orchidée arrosée, il faut la laisser s’égoutter.

Remettez votre plante dans son pot après avoir laissé s’écouler l’excédent d’eau. L’orchidée est une plante qui n’a pas besoin d’eau, mais plutôt d’humidité. Il est essentiel de placer votre orchidée près d’une source de lumière en plus de l’arroser. Toutefois, évitez de l’exposer à une lumière solaire intense pour ne pas la brûler. Gardez également l’orchidée à l’abri des courants d’air. Par conséquent, lorsque vous aérez votre maison, il est préférable de déplacer votre plante pour la protéger de l’air.

La taille des orchidées

Avant de parler de la taille de stimulation de la floraison des orchidées, il est essentiel de parler de la taille d’entretien des orchidées. Cette procédure consiste normalement à enlever les tiges mortes de la plante ainsi que ses racines mortes. Il est important de stériliser le matériel utilisé pour la taille d’entretien avec de l’alcool ménager avant de poursuivre la taille d’entretien. Jusqu’à la taille, les fleurs de la plante doivent être tombées. Une orchidée qui n’a pas fleuri ou dont les fleurs sont saines n’a pas besoin d’être taillée.

La taille est insuffisante pour les tiges rouillées, jaunes, flétries ou mortes. Il faut absolument les supprimer en les coupant à la racine avec un sécateur stérilisé. Cette précaution permettra l’apparition de nouvelles tiges par la suite.

Pour déterminer la taille des racines, il faut d’abord sortir la plante de son contenant. Une fois que les racines sont claires, il faut retirer celles qui sont brunes ou molles. Il s’agit, en effet, de racines mortes. Les racines vivantes sont blanches et fortes. La taille des racines mortes permet d’éviter la pourriture des racines, qui est mortelle pour les orchidées. Après avoir enlevé les racines mortes, l’orchidée doit être rempotée. Le même récipient peut être réutilisé à condition qu’il ait été soigneusement lavé et qu’il soit exempt de traces de calcaire.

Défloraison

Il faut attendre qu’il n’y ait plus de fleurs avant d’agir. Coupez les tiges des fleurs juste en dessous de la première fleur, mais au-dessus du nœud où commencera la nouvelle tige de la fleur. Mettez ensuite le tout dans un vase rempli d’eau de pluie et de quelques gouttes de jus de citron et d’engrais. Après la coupe, gardez l’orchidée dans un endroit frais (entre 15 et 13 degrés Celsius) pendant quelques jours. La repousse prendra beaucoup de temps. Vous devez être extrêmement prudent. Elle peut prendre des semaines, des mois, voire des années !

Comment prendre soin d’une orchidée qui a perdu ses fleurs ?

Si vous gardez le dendrobium à l’extérieur, il peut fleurir facilement dans un appartement de janvier à mars. Placez le pot près d’une fenêtre qui reçoit la lumière directe du soleil d’octobre à avril. De mai à septembre, excluez la plante de la lumière directe du soleil de 11 h à 15 h. Pendant la période de croissance, arrosez souvent sans laisser l’eau stagner dans la soucoupe.

Utilisez un engrais pour orchidées spécialement conçu pour les orchidées. Une petite feuille émerge à l’extrémité des tiges lorsqu’elles cessent de pousser. L’orchidée doit alors être conservée dans une pièce fraîche la nuit et dans une pièce lumineuse le jour. La différence de température entre le jour et la nuit, associée à une brève période de sécheresse, provoque le développement des boutons floraux.

27 Avr 2021
jardin jardinier

Créer et entretenir un jardin où il peut faire bon vivre est un projet de grande envergure. Pour cela, confier le projet à un entrepreneur du jardin reste la meilleure option pour obtenir un aménagement paysager aussi bien esthétiquement que techniquement. Mais, entre un paysagiste et un jardinier, qui embaucher pour mener le projet à bien ? Cet article procède à une analyse minutieuse des profils des deux experts pour ainsi vous orienter sur le meilleur choix.

Le paysagiste : c’est qui ?

Le paysagiste, aussi nommé jardinier-paysagiste, est un expert truffé de compétences et d’expériences en matière de création et d’aménagement des espaces verts urbains. Il est à même de réaliser et d’aménager un jardin où que ce soit.

Bien évidemment, le mot « paysagiste » laisse déjà entrevoir le terme « paysage ». C’est dire qu’un paysagiste est un professionnel qui, sans nul doute, sait s’occuper d’un paysage, nous vous proposons nos prestations en terme de paysagiste sur Avignon. Il possède les habiletés requises pour créer un espace vert qui plaira assurément au client. C’est pourquoi la formation, en la matière, est non négociable. Elle est indispensable, du moins incontournable, car en fin de compte, le paysagiste sera en mesure de dire quelles plantes mettre sur quel sol. De la même manière, il est censé connaitre la biologie, l’écologie, la flore et ses nuisibles. À propos de sa formation sur les plantes, retenez que le paysagiste, au-delà de sa maitrise de la biologie des plantes, connait toutes les caractéristiques et les particularités des différents végétaux. Il peut donc vous conseiller dans le choix et vous permettre d’avoir un jardin unique.

Au-delà de ces compétences techniques, le paysagiste est un véritable chef d’entreprise. Il peut non seulement procéder à l’étude de projets, mais il peut également procéder à leur élaboration. Pour la création ou l’entretien de votre jardin, il peut gérer la conception du projet de bout en bout et dans le cas d’une sollicitation pour expertise, il peut faire le suivi. Autant que faire se peut, c’est lui qui peut piloter un projet de création d’espaces verts du début jusqu’à terme. Mais, qu’en est-il du jardinier ?

Le jardinier : c’est qui ?

Tout comme le paysagiste, le jardinier est fait pour le jardin. Il possède toutes les compétences possibles pour s’occuper d’un jardin. Son travail commence après que l’aménagement du jardin est réalisé. Dans le langage des métiers dits verts, le jardinier est appelé le docteur des espaces verts. Il est la personne la mieux indiquée pour se charger de leur entretien. Il leur garantit un meilleur suivi, de surcroît la santé et la beauté des plantes lui incombent.

De fait, il est à noter qu’entre le jardinier et le paysagiste, il existe un tronc commun. Ils ont en partage l’entretien des espaces verts. Et pourtant ils n’ont pas les mêmes qualifications professionnelles. Où se trouve la différence donc ?

Quelle différence entre le paysagiste et le jardinier ?

Comme ci-dessus souligné, il faut d’abord rappeler que le jardinier et le paysagiste appartiennent tous deux à la même corporation appelée « les métiers verts ». Mais, ils n’accomplissent pas les mêmes tâches. De façon concrète, le paysagiste est celui qui peut intervenir en amont alors que le jardinier ne peut être sollicité qu’après la création du jardin. Le travail du jardinier commence à partir du moment où le jardin est aménagé. Il s’occupera tout simplement de son entretien alors que le paysagiste est le professionnel de l’aménagement (l’architecte du jardin). Son expertise est sollicitée avant, pendant et après l’aménagement du jardin. Le Paysagiste Hauts de France est par exemple un vrai entrepreneur du jardin qui pilote le projet de A à Z. S’il en est ainsi, qui recruter pour créer et entretenir son jardin ?

Entre le jardinier et le paysagiste, qui embaucher pour créer et entretenir son jardin ?

En tenant compte des qualifications de chaque professionnel, il en ressort clairement qu’il n’y a pas mieux pour vous aider à aménager un jardin à part le paysagiste. En effet, ce choix tout à fait objectif présente plusieurs avantages non négligeables. Tout d’abord, il faut rappeler que le travail du paysagiste incarne, de façon implicite, celui du jardinier. Mieux, il le dépasse puisque c’est lui qui conçoit de façon optimale le projet (l’aménagement du jardin). De la même manière, c’est lui qui lui donne naissance dans les meilleures conditions. Qui plus est, il le suit de près et lui apporte au besoin de bons remèdes en cas d’attaque des plantes par les nuisibles. En résumé, faire appel à un paysagiste pour le pilotage de l’aménagement de son jardin est le meilleur choix.

29 Mar 2021
décoration jardin

Avoir un beau jardin est toujours agréable, il est évident quand on parle de jardin surtout avec nous qui sommes des créateurs de jardin confirmés on pense immédiatement aux fleurs, arbres, et plantes à disposer afin d’avoir le jardin qui vous convient parfaitement. Mais la végétation n’est pas la seule phase qu’il faut étudier pour créer un beau jardin. Les éléments décoratifs sont tous aussi important pour donner de la valeur à votre jardin. Cependant il est important de rester en harmonie lors du choix et du placement des éléments décoratifs par rapport à votre jardin et sa création. Dans cet article nous allons aborder le thème de la décoration de jardin afin de vous donnez des idées de décoration pour votre extérieur.

Les statues décoratives

statue jardin

Les statues décoratives sont un bon moyen de décorer votre jardin. Il en existe de différentes formes que cela soit des animaux, des formes ou autres et surtout de différents matériaux. C’est surtout le choix des matériaux de votre statue qui va fixer son prix, mais aussi si c’est une production à la chaine (en usine) ou une production d’exemplaire limité. Les statues en pierre se marie très bien avec tous les styles de jardin si vous savez la disposez correctement. Une nouvelle mode est apparu concernant les statues ce sont les statues en résine. Alors la plupart du temps elles sont produites à un grand nombre d’exemplaires, mais leur couleur peuvent être différentes selon la coloration de la résine qui est coulé dans le moule. Du coup leur prix restent assez attractifs sur le marché. Par contre il ne faut pas oublier que les statues ont parfois des morceaux très sensibles au coup (comme les oreilles d’un animal), je vous déconseille fortement d’installer une statue d’ornement de jardin si vous avez des enfants qui aiment profiter de leur jardin. Un mauvais coup de pied dans le ballon peut vite devenir une catastrophe.

Les cailloux en marbre

galet marbre

Les cailloux en marbre sont idéals pour créer des espaces intéressants et de repos dans votre jardin. Ils en existe plusieurs sortes avec plusieurs coloris cependant la couleur blanche reste la plus appréciée pour créer coin jardin car elle permettra de faire une jolie démarcation de votre espace détente. Il existe différent types de cailloux en marbre, ceux brut qui sont du coup moins cher et ceux dit roulés qui sont un peu plus cher. La différence réside dans le fait que les cailloux bruts peuvent avoir des arrêtes saignantes du coup ce n’est pas agréable pour les pieds et ils ne serviront qu’exclusivement d’ornement. Pour les cailloux en marbre roulés, ils sont passés dans des machines qui pratique la technique du roulage pour enlever les arrêtes brutes et les rendre avec une forme arrondie. Du coup, vous pouvez marcher pied nus dessus sans aucun problème de douleur (bien qu’il vous fera un petit temps d’adaptation). Pour la pose des cailloux en marbre ou autres, il est important de bien définir votre espace de jardin et surtout de bien le préparer. Il faudra enlever les mauvaises herbes et surtout bien veiller à les déraciner correctement puis bêcher votre sol. Vous pouvez aller jeter un oeil pour des idées de jardin sur ce site eotec.fr.

Les bassins et fontaines

bassin jardin

Les fontaines à l’instar des statues vous permettent de créer un éléments décoratifs plutôt zen. Par contre il faut noter que leur fonctionnement nécessite de l’électricité afin de faire marcher la pompe et obtenir l’effet fontaine. Vous devez alors penser à la raccorder à un réseau électrique ou ne pas oublier de le créer. La solution d’alimentation via panneau solaire peut elle aussi être une option si vous n’avez pas d’autres choix. Il faudra se reporter à la demande de consommation de votre pompe en Watts afin d’acheter un système de panneaux solaires qui permettent de l’alimenter en continue dans la journée voir même 24/24. Les bassins ont la même particularité que les fontaines. Cependant ils demandent un soin plus important. L’envie de disposer d’un bassin dans son jardin est dans un premier temps avoir des espèces végétales aquatiques mais aussi des poissons. Les carpes koi sont des poissons d’ornements très prisées dans la création de bassin. En effet, la carpe koï s’adapte très bien à son environnement et sa nage douce avec ses couleurs vives en font un poisson idéal dans votre bassin. Il faudra cependant faire attention à avoir un bassin assez profond pour l’hiver, voir supérieur à 1m de profondeur. Les carpes koï n’aiment pas le froid comme la plupart des poissons d’ornements, alors pour passer l’hiver elles vont aller chercher les profondeurs de votre bassin ou les températures sont plus clémentes qu’à la surface ou l’eau peu parfois gelée.

Voilà nous avons vu les principaux objets d’ornements et de décoration pour votre jardin, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux et s’adapte surtout à votre projet. Vous pouvez consulter cet article pour voir les tendances de jardin en cette année 2021